L’ÉCHAPPÉE d’Allan Stratton

Paru chez Milan en 2016, L’Échappée est un livre qu’on ne peut pas quitter avant de l’avoir fini. L’auteur, Allan Stratton, utilise un parler vrai et juste d’une adolescente de quinze ans pour raconter un sujet difficile : la descente aux enfers dans l’amour toxique qu’une jeune fille va vivre pour un garçon de son lycée, manipulateur, violeur et violent. Mauvaise rencontre, mauvais concours de circonstance, Leslie, l’héroïne, n’est pas des plus sociables : suite au divorce de ses parents, elle a dû déménagé et n’aime pas les filles de son lycée, trop gnangnans, sauf Katie qui malheureusement va un peu s’écarter d’elle car elle trouve que parfois elle exagère dans son attitude rebelle et qu’elle ne fait pas beaucoup d’effort. Alors quand le nouveau beau gosse de 18 ans, Jason, l’embrasse comme ça un jour devant tout le monde, elle tombe immédiatement amoureuse. À partir de là, on vit avec elle cette relation qui n’a rien d’un véritable amour (coups, relations physiques pas toujours consenties, alcool, drogue… ) mais à laquelle elle veut croire absolument. Puis il faut avouer que le Jason sait s’y prendre pour embobiner la jeune fille, jusqu’à apparaître comme parfait auprès de la mère de Leslie qui, même si elle ne se laisse pas duper, n’arrive pas toujours à garder le contact avec sa fille avec laquelle elle est de plus en plus en conflit.

Au fil des pages, on est pris dans le suspens de cette histoire comme l’héroïne dans sa propre histoire. D’ailleurs, heureusement que l’auteur n’a pas besoin d’écrire des tonnes de pages inutiles, comme il est de mode actuellement dans la littérature jeunesse, il va à l’essentiel et on est de tout cœur avec l’héroïne même quand on voit à quel point elle fait les mauvais choix. Du haut de ses quinze ans, Leslie aura finalement le courage d’affronter Jason quand elle comprendra que ce n’est pas ça l’amour. Lui, jusqu’au bout tentera de la récupérer mais peut-être pour récupérer plutôt les preuves de ses délits. Et heureusement que Katie, l’amie, saura aussi être présente au moment où l’histoire bascule dans le drame, saura elle aussi affronter l’autorité de sa propre mère pour soutenir Leslie car, dans ce genre de situation, il est difficile de s’en sortir seule.

Cette histoire douloureuse, réaliste, est également porteuse d’espoir mais on comprend qu’elle laissera longtemps des traces. L’Échappée est un thriller à lire à partir de 14 ans.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s