L’ÉCOLE DES DRESSEURS DE DRAGONS

Les dragons ont disparu dans le monde de Drâ depuis que le Grand Conseil a exigé leur extermination. Alors quand trois enfants découvrent des œufs de dragons, l’école de dressage, tenue par les druides, rouvre grâce à la druidesse Pénélope Chevêche. Ainsi, avec cette nouvelle collection parue chez NATHAN, nous allons suivre les aventures de Saphir, Émeraude et Rubis, trois dragons, et de leurs jeunes dresseurs Arthur, Thos et Loane. Oui, une fille peut, elle aussi, chevaucher un dragon ! D’ailleurs, elle est même plus courageuse et ingénieuse que les garçons mais ça, c’est juste mon impression …

Dans « Saphir pris au piège », Thos et Arthur qui aiment taquiner Loane, vont un peu trop loin  lors d’une leçon donnée par le druide Butor. Vexée, la jeune Loane quitte l’école avec son dragon Saphir pour l’entraîner à voler plus vite et plus haut. Mais au dehors de l’école, la vie n’est pas aussi facile surtout lorsque Igor le Saigneur et ses fils rôdent pour capturer et tuer les dragons et que Saphir se blesse et ne peut plus bouger.

Dans l’autre album –« Vol au donjon »-, Igor le Saigneur et ses fils ont creusé un tunnel jusqu’au château et ont dérobé la pierre de lave, nourriture essentielle des dragons. mais ils ne se sont pas arrêtés là car ils ont également tendu un piège à Émile, livreur attitré de pierres de lave, et Justin, son jeune fils, pour voler la cargaison. Et sans pierre de lave, les dragons s’affaiblissent très rapidement. Comment faire surtout lorsque les pièges sont partout et n’épargnent aucun des jeunes dresseurs ?

Voici donc une nouvelle collection qui plaira aux garçons mais aussi aux filles aventureuses de 8-9 ans. J’ai particulièrement aimé un détail amusant : ces dragons parlent et leurs discours sont retranscrits en verlan. La première fois qu’on lit une de ces phrases, on a un instant d’hésitation et on se demande si ce n’est pas une erreur d’impression. Mais non…

Avec L’ÉCOLE DES DRESSEURS DE DRAGONS, nous retrouvons aussi Marc CANTIN et Isabel, les auteurs de la collection DES MONSTRES AU CHÂTEAU que je vous ai présentée récemment (Nathan). Paul Drouin, récompensé à plusieurs reprises pour son travail dans la bande dessinée, signe là les illustrations. Il travaille également pour les jeux vidéo et si vous voulez découvrir un peu plus son travail, je vous conseille son site internet.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s